La charte sociale et environnementale de NewB : nos valeurs en pratique 29/09/2020 . Matthias

image that represent La charte sociale et environnementale de NewB : nos valeurs en pratique

Cet article est le premier d’une longue série. En effet, son sujet est des plus importants : la charte sociale et environnementale de NewB. Cet outil va permettre à NewB d’être conforme à ses 13 valeurs et de se différencier réellement des autres banques. Car cette charte a pour objectif d’ancrer l’approche éthique que nous souhaitons à tous les niveaux de la banque, de façon structurelle et transversale.

D’ici l’assemblée générale du 21 novembre prochain, nous voulons vous présenter au mieux le détail des 18 thématiques couvertes par la charte. Car au plus ce contenu sera connu de tou·te·s, au plus fort sera le contrôle démocratique des principes en vigueur.

Une charte… Un énième élément de greenwashing ?

Rapport de durabilité, rapport RSE, charte CSR,… L’inventivité ne manque pas dans le secteur bancaire pour s’auto-congratuler des efforts faits en matière de durabilité et de responsabilité sociétale. Mais est-ce de cela dont il s’agit avec la charte de NewB ? Pas vraiment. Voire même… Pas du tout ! Les rapports de durabilité des grandes banques brossent très large et permettent de mettre en avant une série de choses qui vont dans le bon sens, tout en occultant une majorité d’autres qui ne changent pas.

Ici, l’idée de la charte de NewB est toute autre. Il s’agit d’encadrer précisément tout le fonctionnement de la banque et de formaliser structurellement – dans l’ADN de la coopérative – des pratiques saines et éthiques. Le tout avec des principes clairs, connus de tou·te·s, et contrôlés par un comité sociétal indépendant. N’est-ce pas là un cadre qui permette de poser des réelles bases pour un fonctionnement digne de confiance ?

Quel sera le pouvoir d’action de la charte?

La charte est mentionnée dans l’article 23 des statuts de NewB. Cet article indique que le comité sociétal soumet à l’assemblée générale une charte sociale et environnementale qui constitue la transposition opérationnelle des valeurs de NewB. En résumé : les 13 valeurs de NewB doivent être opérationnalisées à tous les niveaux de la banque et c’est à la charte d’indiquer noir sur blanc les principes à respecter dans chaque domaine.

L’acteur chargé de contrôler si ces principes sont bien respectés, c’est le comité sociétal. Composé de 16 personnes indépendantes élues par l’assemblée générale, ce comité établit un rapport annuel sur le respect des valeurs à cette dernière. Ce rapport est un des éléments pris en compte par les coopérateurs·trices afin d’accorder la décharge au conseil d’administration. Son rôle est donc primordial.

Que couvre la charte ?

Tout, ou presque. La charte compte pour l’instant 18 thématiques qui couvrent à priori l’entièreté de l’activité de NewB sous ses différentes casquettes : comme banque et agent d’assurances, comme coopérative et comme employeur. D’autres thématiques sont davantage transversales.

Dans la catégorie « NewB comme banque », sont couverts les thèmes suivants:

  • La limitation des risques, l’indépendance et la pérennité de la banque (thème 4)

  • La tarification des produits, la sobriété de l’approche commerciale et du fonctionnement interne (thème 5)

  • La relation et le service client·e (thème 6)

  • L’octroi de crédits et la lutte contre le surendettement (thème 9)

  • Les projets qui seront financés par crédit (thème 10)

  • L’investissement socialement responsable, à la fois du portefeuille financier, des fonds d’investissement et des produits d’assurance-vie commercialisés (thème 11)

  • La lutte contre l’évasion fiscale, le blanchiment d’argent, le terrorisme et la corruption (thème 17)

Dans la catégorie « NewB comme coopérative », sont couverts :

  • L’origine, le champ d’application et le partage de la charte (thème 1)

  • Le respect de la charte, à la fois en interne et par le comité sociétal (thème 2)

  • La gouvernance coopérative et participative (thème 3)

Dans la catégorie « NewB comme employeur », sont couverts :

  • Le bien-être au travail (thème 14)

  • La diversité et la non-discrimination envers toutes les composantes de la banque (thème 15)

  • La rémunération du personnel et des membres des organes internes ainsi que l’octroi des dividendes aux coopérateurs·trices (thème 16)

Enfin,  une série de thèmes sont davantage transversaux :

  • La communication et le marketing (thème 7)

  • L’accessibilité et l’inclusion (thème 8)

  • Les critères régissant le choix des fournisseurs (thème 12)

  • L’empreinte écologique du fonctionnement interne de NewB (thème 13)

  • Le respect des normes, conventions et labels éthiques (thème 18)

 

Une structure en 3 niveaux

Pour comprendre ce qu’implique la charte, il faut se plonger dans la structure des thèmes. Chaque thème se compose d’abord d’une série de principes, assez généralistes et souvent contextualisés. Ces principes sont accompagnés une rubrique « en pratique » qui informe le·la lecteur·trice en détail sur les initiatives concrètes que NewB entend mettre en place afin de respecter ses principes. La partie « en pratique » est illustrative de la forme que peut prendre le principe au sein de NewB et doit répondre à une certaine flexibilité opérationnelle.

Enfin, pour chaque principe sont précisés des indicateurs. Il s’agit des informations prises en compte par le comité sociétal afin de contrôler si le principe a été respecté ou non au sein de NewB.

Si on prend en exemple le principe 100 du thème 16 (rémunération), le principe indique que « NewB adopte une politique salariale qui tient compte d’un équilibre entre rémunération digne et maintien de la finalité sociale de l’entreprise, notamment en respectant une tension salariale de 1 à 5 ». En pratique, NewB s’engage à détailler les manières de calculer le coût salarial, la fixation des salaires, les modalités d’augmentation des salaires et la limitation des autres avantages extra-légaux. Les indicateurs mobilisés sont alors les éléments pris en compte pour calculer la tension salariale, la politique de rémunération, la grille de fixation des salaires et la liste des augmentations.

Ces éléments d’information seront alors transmis au comité sociétal qui jugera, sur base d’objectifs quantitatifs propres, si NewB a respecté ou non les initiatives concrètes de chaque principe. Il est important de mentionner que le respect des principes ne pourra se faire dans l’intégralité au terme de la première année. Autant il nous semble important de s’outiller (par le biais de la charte) dès la première année de lancement des produits bancaires, autant il nous semble sain d’assumer – en toute transparence – qu’un certain temps sera nécessaire au respect de l’entièreté des principes. Pensez par exemple à la diversité au sein de l'équipe ou à la méthodologie de travail avec le comité sociétal : un certain laps de temps est nécessaire avant d'engranger des résultats. 

Prochaine édition…

Maintenant que le cadre est posé, nous allons pouvoir rentrer dans le détail de chaque thématique. Les articles qui suivront d’ici l’assemblée générale du 21 novembre prochain aborderont entre 3 et 5 thématiques par article. Accrochez-vous, on va rentrer dans le concret ! Vous n'êtes pas encore inscrit·e à notre newsletter ? Inscrivez-vous dès à présent et ne manquez aucun article.

Vous avez une question ou voulez nous donner votre avis? N'hésitez surtout pas à nous envoyer un mail à l'adresse info@newb.coop en mentionnant "charte" dans l'objet du mail.